Vaincre le cancer du sein, Mon combat de femme

Publié le par comitefeminin26


Ce témoignage fort de Thérèse Nehr paru aux éditions Privat permet en même temps d'établir un lien avec notre Comité féminin de la Drôme pour le dépistage des cancers.

 

Mère de quatre enfants, Thérèse Nehr est conseillère en communication et en relations humaines. Elle donne régulièrement des conférences autour du thème de la communication. Elle est également l'auteur d'un roman «Un mois d'absence» (éditions Bénévent) et d'un essai «L'âge de la maturité» paru chez L'Harmattan. Elle a écrit ce livre «dans le but d'une campagne de prévention du cancer du sein» et donne régulièrement des conférences débat pour le présenter. Sous-titré «Mon combat de femme» et préfacé par le professeur François-Bernard Michel, ce témoignage nous permet de toucher du doigt l'expérience du cancer du sein à travers des mots (ou des maux) vécus de l'intérieur, au plus intime de la vie d'une femme.

Comme tant d'autres femmes, Thérèse Nehr a souffert d'un cancer du sein. Le sien est considéré comme «grave» dès son diagnostic. L'épreuve commence et va durer deux ans. Deux longues années parsemées de rendez-vous pour des examens divers, des hospitalisations, avec des périodes apparentes de rémissions qui alternent avec des rechutes qui semblent alors implacables et qui, par bien des côtés, sont autant de semaines de doutes et de luttes pour garder cet espoir ô combien nécessaire!

Car «L'espoir fait vivre» dit le proverbe, tellement vrai dans une pareille épreuve. Aujourd'hui le cancer de Thérèse Nehr est déclaré «stabilisé» par le corps médical. Ce combat contre la maladie a convaincu cette femme de l'importance du dépistage d'où son nouvel objectif à présent: convaincre les femmes, toutes les femmes, de se faire dépister. Voici un bel ouvrage à lire avant pour, à l'image de nos Comités féminins, agir ensemble pour rester en bonne santé.

Publié dans C'est à lire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Patou 06/02/2009 06:37

Bravo et longue vie à ce blog plein d'espoir
Biz